Les pieds dans le plat.

Flash-back, il y a 6 ans. Premier et seul couac sur notre désir de concevoir. Le sexe, dans un parcours de PMA, on n’en parle pas beaucoup. J’étais prête depuis un an environ. Quelle mouche m’a piquée? Aucune idée, mon envie de bébé m’est venue d’un coup, à trente ans. Une certitude, en un quart de seconde. Moi qui n’ai jamais été du genre à me liquéfier devant les nourrissons. Ça me tombait dessus, et je me sentais bien. J’ai arrêté la pilule, Mr était d’accord, bien qu’il ne soit pas franchement prêt. Il m’avait offert des petits chaussons de bébé à Noël, en me disant « on s’y met en juillet ». Je les ai toujours, bien au fond de mon panier à culottes.

Et les mois passant, j’ai commencé à mieux cibler les périodes propices, oubliant sans doute un peu trop les autres moins propices, celles où on est juste heureux d’être ensemble. Vers le C12, Mr a fait grève.  Moi désemparée de voir un énième cycle perdu, lui triste et en colère « d’être utilisé ». A cette époque, il n’était pas encore conscient des problèmes de conception  qui s’annonçaient devant nous. J’étais déjà convaincue qu’il y avait un gros hic. Il avait besoin de sentir mieux, rebondir pour se projeter dans la paternité.

Je me suis alors remise en question. Et lui a rebondi, et s’est épanoui dans un autre job. On était heureux à nouveau.

Revers de situation. Il n’y a pas longtemps, il me dit gentiment « je crois que ta bonne période est passée et tu ne m’as rien dit. » Comprendre que Mr estime que je tire au flan côté suivi de mon cycle, et que je nous ai fait rater une occasion. Car nous essayons toujours, malgré les années, de saisir toutes nos chances de concevoir naturellement, sans trop y penser. Sa remarque m’a replongée des années en arrière, sur cette dispute. Je lui réponds que je ne veux pas qu’il se sente utilisé. Sans doute aussi parce que je n’y crois plus vraiment, au cycle miracle. Il me rétorque, et cela nous a fait bien rire, « au point où on est, évidemment que je veux que tu m’utilises ! ».

 

 

Publicités

12 réflexions sur “Les pieds dans le plat.

  1. C’est fou comme les sentiments peuvent changer et fluctuer durant un parcours en PMA!
    Sans être marrant, sa réflexion à la fin m’a bien fait rire… on a eu un cas un peu similaire lorsque Pilou a (re)fait les oreillons cet été, le médecin nous a dit de ne pas traîner pour faire une pds car développés à l’âge adulte et s’ils ne sont pas traités à temps, les oreillons peuvent rendre les hommes stériles. Je me souviens qu’on s’est regardés et qu’on s’est dit « Oh ben vous savez, on n’est vraiment plus à ça près… » #Mieuxvautenrire

    Aimé par 1 personne

  2. Je me souviens que lors des essais naturels, Chéri avait aussi quelques réflexions maladroites, mais plutôt du genre que si ça ne marchait pas c’était de ma faute car je ne « nous » mettais pas dans des conditions optimales (ex : je lisais mal les TO, mes parents étaient à la maison, j’avais la crève…). C’est très vexant et culpabilisant, et je me suis souvent demandée si ce n’était pas la raison de nos échecs.
    Avec le recul, je ne pense pas, mais dans ce cas il ne faut pas hésiter à crever l’abcès !
    Bisous à toi

    J'aime

    • Je ne pense pas non plus, cela reviendrai un peu à croire à la l’agaçante idée « tout est dans la tête ». Mais effectivement, parler dès qu’il y a quelque chose qui chiffonne, c’est bien mieux. Bisous

      J'aime

  3. Oh… J’ai dans un petit carton les chaussons de bébé que m’a offert Thésée il y a deux ans pour m’annoncer qu’il était prêt. C’était 4 mois après l’anniversaire de mes 30 ans, 4 mois après l’arrêt de ma pilule. De gros bisous copine 👭

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s