Et après ? Options du Plan B

Sempiternelle et fatidique question, et si malgré tous nos efforts, rien ne fonctionne, on fait quoi ? Autant regarder la réalité crue, en face. D’autant quand on a exploré le champ des possibilités pour obtenir une accroche, fut-elle de courte durée.

Sans ordre de préférence, quelques options réalistes ou farfelues, dans l’hypothèse de mes futurs TEC de FIV4 négatifs. Cela ne signifie pas qu’on ne croit pas à ces futurs TEC, mais compte-tenu de mon parcours, disons que j’aime anticiper…

Option 1 : une happy end inespérée

Une grossesse naturelle, dans les règles de l’art, histoire de botter le c… à DNLP. Paraît que c’est déjà arrivé à la nièce de la mère de la cousine du gardien de l’immeuble en face de la boulangerie de Triffouilly-Les-Oies. On connaît l’histoire.

Option 2 : une 5ème FIV

A la condition que mon environnement immunitaire soit équilibré. Pourquoi pas, mais mon corps et mon mental commencent à en avoir ras le bol.   Et pourquoi la 5ème fonctionnerait? Puisque cet environnement immunitaire devrait normalement être contrôlé pour les TEC de FIV4. Si on fait une 5ème FIV, cela signifiera qu’en dépit du traitement MLab, les TEC n’auront pas eu une suite heureuse.

Option 3 : l’adoption

Et là, chapeau bas aux couples qui ont le courage de rempiler pour plusieurs années d’attente après un parcours en PMA. Aujourd’hui j’ai bien du mal à me projeter. Et il faudrait tirer un trait à la fois sur l’expérience de porter un enfant en son sein, et sur le fait que cet enfant soit le nôtre biologiquement.

Option 4 : le don d’ovocyte et / ou de spermato, ou le don d’embryon

Ici encore, on fait le deuil de l’enfant biologique, ou du moins en partie. Associé à mon corps qui n’a jamais permis d’accroche, ce serait un drôle de pari, mais pourquoi pas? Après tout, c’est peut-être la qualité de nos embryons qui n’est pas à la hauteur, malgré nos « top » blasto. Quitte à prendre cette option, autant avoir le recours au don d’ovocyte et de spermato. Plus simple à gérer émotionnellement du côté de Mr et Mme Mala.

Option 5 : trouver un petit nid plus accueillant

Une option irréaliste, puisque c’est impossible en France. Mais quand même, poussons un peu la réflexion.  Imaginons que la qualité de nos embryons ne soit pas à remettre en cause. Il est plutôt séduisant d’imaginer qu’une grossesse pourrait être menée à terme avec nos cellules. Évidemment, il faudrait tirer un trait sur la grossesse pour moi. Mais in fine, ce serait notre enfant biologique. C’est un sujet brûlant, avec des enjeux éthiques, je ne soulève pas ce débat-ci.

D’ici là je vais évidemment me concentrer sur mon prochain TEC, mais étant donné qu’il va falloir patienter un bon moment, mon imagination est plutôt fertile, elle.

 

 

Publicités

6 réflexions sur “Et après ? Options du Plan B

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s