Ma thyroïde perd la boule

un papillon ressemble à une glande thyroïde... en plus sympa.

Il y a quelques jours j’ai reçu le résultat par SMS de ma pds pour ma TSH : « your TSH is 29,4 »
C’est quoi ce bordel?  C’est quoi ce chiffre? En quart de seconde montée d’adrénaline : qu’est ce qui se passe? 2ème SMS du labo dans la foulée : « oh sorry, it’s 2,94 ». Great. C’est mieux, mais foireux quand même… mon dernier résultat m’avait valu le GO de l’endocrino pour faire la FIV4, en lien avec mon gynéco. Et ce bon résultat c’était 1,55. Allez savoir pourquoi, malgré mon traitement, ma TSH a augmenté. Faut croire que les vacances n’ont pas aidé. Alors petit mail en speed pour informer mon endocrino par mail de ce nouveau résultat, et elle me répond qu’il faut passer à Lévo 82,5…. ça commence à faire beaucoup je trouve.

Petit historique : on m’a découvert une hypothyroidie subnormale lorsque j’ai changé de PMA et de gynéco. Une légère Hashimoto, une maladie auto-immune très répandue. Subnormale parce que, selon l’endocrino, si je n’avais pas été en essai PMA, je n’aurai pas eu besoin d’être traitée. Ouf, je ne suis pas vraiment malade, je suis juste à l’étape « ta thyroïde c’est ok, mais faut la surveiller, et te donner un petit dosage pour faciliter tes FIV. Cool, moi je prends tout ce qui peut aider… J’ai donc commencé avec une TSH à 3,22. Traitement initial. Puis progressivement en 3 mois, avec quelques hausses du Lévo, on est arrivé à 1,55. Pour l’endocrino, il faut que mon taux soit entre 0,5 et 1,5, on est bon.

Puis FIV4 en juin 2015. Et c’est là que mon taux commence à vriller. Par hasard, je me retrouve à faire ma pds mensuelle de contrôle pour la TSH environ 2 jours après le transfert des embryons. Mon taux est de 4,80. C’est évidemment trop élevé.  Mon endicrino me dit alors « ha, cela ne m’étonnerait pas que votre FIV ait marché ». Petits papillons dans le ventre (cette fois-ci), mais ma logique reprend le dessus : à seulement 2 jours après le transfert, j’vois pas comment mon taux TSH aurait pu autant augmenter dans le cas d’une grossesse. Je me dis que la stimulation a dû impacter sur ma thyroïde. Probable.Bref, au final, elle s’est plantée l’endocrino…

Alors maintenant, on fait quoi? Mon gyneco « il faut corriger votre TSH », ok, c’était censé être réglé déjà… j’espère que cela ne prendra pas 6 mois… Peut-être passer par un protocole light, un cycle « au naturel » pour mon prochain TEC ? Cela peut être une piste pour limiter l’influence des médocs sur ma thyroïde. Faut que j’en parle à mon gynéco.

Il nous reste 4 petits blasto au frais de FIV4, tout doit être nickel pour optimiser nos chances. Il parait que le stress joue sur la thyroide, bah on va essayer d’être moins stressée (trop simple), de grossir un peu (pas facile avec le Lévo et mon métabolisme), de voir un osthéo, de voir un pro de la médecine chinoise, et de faire du sport…

Publicités

4 réflexions sur “Ma thyroïde perd la boule

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s